Plaidoyer pour les villes avant-postes in Urbanisme, 333 (2003) (Lien)
Le phénomène de métropolisation à l’œuvre dans les plus grandes agglomérations françaises prend forcément une ampleur exceptionnelle lorsque l’on s’intéresse à la région urbaine de Paris. Dans cette perspective, les edge cities américaines peuvent apporter un éclairage intéressant sur cette évolution de l’espace urbain européen. Explications de Frédéric Gilli, chercheur au CERAS (ENPC), qui prend position pour les villes avant-postes, situées pour la plupart au-delà des frontières administratives de l’Île-de-France.
L'idée que je défends dans cet article n'est pas qu'il faut favoriser l'étalement de la région urbaine de Paris. Partant du constat que c'est déjà le cas, que l'influence directe de Paris déborde largement les frontières de l'Ile-de-France, je m'interroge sur la façon d'éviter que cela se fasse de manière déstructurée. Le point d'appui que constituent des centres urbains existants, historiques est un atout indéniable.